A partir des années 1950, du fait de facteurs économiques variés, le développement balnéaire va brutalement changer de rythme, de nature, de forme et il va se répandre sur la partie Est du littoral tranchais, soit aux dépens des espaces naturels (dunes et forêts), soit aux dépens de l'espace agricole.

Cinq parcs résidentiels vont être créés entre 1951 et 1957. 

1951 voit la création et l'aménagement du parc des Nolleaux,

1954  celui de Ste-Anne,

1956  ceux du Rocher et des Jards,

1957 voit le lotissement de la Grière (111 parcelles en 1926) rejoindre le Parc Clémenceau (280 parcelles).

L'érosion se fait sentir. Dès 1967, un grand enrochement est construit pour protéger les habitations. Quatre nouveaux épis viennent compléter le dispositif mis en place pour protéger l'ensemble des plages, des Nolleaux aux Jards.

Une étude de ce phénomène d'érosion sera diligentée par la commune en 2014. Des propositions seront établies et un calendrier des réalisations sera mis au point en accord avec les services de l'Etat (voir article dans la rubrique scientifique)....... 

IMG_20210308_161700.jpg

Mars 2021

La partie Est de la plage s'est largement ensablée grâce à l'enrochement, qui bien que destructuré, a tout de même joué son rôle de ralentisseur de sédiments. 

© copie interdite